Évaluation

Rechercher

Documents

Identification

Titulaire :
SOLARSIT FRANCE
4 rue Alfred Nobel ZI Belle Aire Nord
17440 AYTRE
FRANCE
Formulé le :
26/06/2014
Publié le :
08/01/2016
Situation de l'avis :
Annulé le : 17/07/2017
Produit / Procédé :
SOLARSIT S360
Groupe spécialisé :
21 - Procédés photovoltaïques
Famille :
Module photovoltaïque verre/polymère mis en oeuvre en toiture

Description du produit

Procédé photovoltaïque, mis en œuvre en toiture partielle (toujours du faîtage à l’égout), sur charpentes métalliques ou bois, en remplacement de grands éléments de couverture (plaques profilées en fibres-ciment ou plaques nervurées en acier ou aluminium).Il est destiné à la réalisation d’installations productrices d’électricité solaire.Il intègre :un (des) module(s) photovoltaïque(s), de puissance comprise entre 240 Wc et 260 Wc, muni(s) d’un cadre en profils d’aluminium,un système de montage permettant une mise en œuvre en toiture des modules en mode "paysage".Sa dénomination commerciale est "SOLARSIT S360".

Domaine d'application

Utilisation en France européenne :sauf en climat de montagne caractérisé par une altitude supérieure à 900 m,uniquement au-dessus de locaux à faible ou moyenne hygrométrie, en ambiance saine.Mise en œuvre :sur toitures inclinées de bâtiment neuf ou existant,autour d’éventuelles pénétrations de toiture (<K>cheminées, sorties de toiture, fenêtres de toit…</>) à condition que :? le champ photovoltaïque soit interrompu en respectant une distance des modules à la pénétration de 300 mm minimum et de 500 mm minimum dans le cas de pénétrations nécessitant la possibilité d’accès pour l’entretien (<K>type cheminée</>),? les pénétrations soient traitées en stricte conformité avec le DTU 40.35 à l’aide des mêmes plaques d’acier nervurées que celles utilisées pour le procédé,exclusivement sur charpentes métallique ou bois dont les pannes disposent des caractéristiques minimales suivantes :? pannes d’acier laminées à chaud ou pannes d’acier profilées à froid : épaisseur 1,5 mm minimum, largeur d’appui 40 mm minimum,? pannes bois : hauteur 80 mm minimum, largeur d’appui 60 mm minimum,en remplacement de plaques profilées en fibres-ciment ou de plaques nervurées acier ou aluminium.Les couvertures doivent être conformes aux prescriptions des DTU et documents concernés : notamment les DTU 40.35, 40.36 et 40.37 (<K>par exemple pour la pente et la longueur de rampant</>),en toiture partielle du faîtage à l’égout (<K>même si l’installation photovoltaïque ne va pas du faîtage à l’égout, les bacs de sous-face du procédé sont obligatoirement mis en place du faîtage à l’égout</>) en association avec des éléments de couverture (<K>plaques profilées en fibres-ciment ou plaques nervurées acier ou aluminium</>).applicable, en respectant les dispositions du § 8.52, pour des toitures froides ou pour des toitures chaudes avec isolation sur pannes par feutre tendu bénéficiant d’un Avis Technique. Dans ce dernier cas, il est indispensable de se reporter à l’Avis Technique du feutre tendu utilisé pour en connaître le domaine d’emploi et les conditions de mise en œuvre. Dans le cas d’une association avec une couverture en plaques profilées en fibre-ciment, l’emploi du procédé se fait exclusivement dans le cadre d’une toiture froide ventilée non isolée.La toiture d’implantation doit présenter :un entraxe entre pannes maximum de 2,10 m ou moins conformément au <K>Tableau 2</>,- des versants dont la pente, imposée par la toiture, a une valeur minimale de 7 % (4 °) tout en respectant les exigences des DTU 40.35, 40.36 et 40.37 qui peuvent imposer une pente minimale plus importante.Les modules photovoltaïques doivent obligatoirement être installés :en mode "paysage",en partie courante de toiture et ce, sans jamais aller jusqu’aux rives latérales de la toiture (<K>sur la base d’un vent normal au génératrices : long des bords de toiture à partir de la rive, sur une profondeur égale au 1/10ème de la hauteur du bâtiment (h) sans toutefois dépasser le 1/10ème de la largeur de ce même bâtiment (b/10)</>). Les bacs de sous-face du procédé peuvent néanmoins être installés jusqu’aux rives latérales de la toiture. Quant aux modules, ils peuvent être mis en place jusqu’au faîtage ou à l’égout.sur des longueurs de rampants de toiture de 30 m maximum et de toute façon inférieures aux longueurs de rampant maximum définies dans les DTU et les documents de références concernés lorsque des éléments de couvertures sont associées aux modules photovoltaïques,sur des toitures soumises à des charges climatiques sous vent normal <K>(selon les règles NV 65 modifiées</>) n’excédant pas 645 Pa tout en respectant les limitations données dans le <K>Tableau 2</>,- sur des toitures soumises à des charges climatiques sous neige normale (<K>selon les règles NV 65 modifiées</>) n’excédant pas 645 Pa tout en respectant les limitations données dans le <K>Tableau 2</>,En fonction des matériaux constitutifs du procédé, le <K>Tableau 1</> précise les atmosphères extérieures permises.

Fin mars 2017 :
le site CSTB Évaluation évolue

Rechercher un avis, certificat, rapport
Ok