Évaluation

Rechercher

Documents

Identification

Titulaire :
BOUYER LEROUX STRUCTURE
BP5 L'Etablère
49280 LA SEGUINIERE
FRANCE
Formulé le :
14/03/2019
Publié le :
21/06/2019
Situation de l'avis :
Avis limité au : 31/03/2024
Produit / Procédé :
BGV COSTO TH+
Groupe spécialisé :
16 - Produits et procédés spéciaux pour la maçonnerie
Famille :
Mur en briques de terre cuite

Description du produit

Procédé de réalisation de murs en maçonnerie de briques de terre cuite à alvéoles verticales de 20 cm d’épaisseur montées à joints minces de mortier. Les faces de pose supérieure et inférieure sont rectifiées. Les joints verticaux à emboîtement permettent un assemblage à sec, mais peuvent également être collés.Les murs sont destinés à recevoir une isolation thermique rapportée côté intérieur ou extérieur.

Domaine d'application

Le procédé est destiné à la réalisation de murs porteurs ou non porteurs de bâtiments courants au sens du DTU 20.1.Les limitations résultent de l’application des règles de conception et de calcul données dans les Prescriptions Techniques et du respect du domaine d’emploi des Procès-Verbaux de résistance au feu rappelés dans le présent document.Par ailleurs, les conditions d’exposition à respecter sont :pour les murs isolés par l’intérieur, celles visées dans la partie 3 du DTU 20.1 « Guide pour le choix des murs de façade en fonction du site », l’épaisseur brute de la maçonnerie devant être supérieure ou égale à 20 cm dans ce cas ;pour les murs isolés par l’extérieur, celles définies par référence à l’Avis Technique du système d’isolation et au document « Conditions générales d’emploi des systèmes d’isolation thermique par l’extérieur faisant l’objet d’un Avis Technique » (Cahier du CSTB 1833 de mars 1983) en assimilant le mur à une maçonnerie traditionnelle de briques en terre cuite.Le procédé peut être utilisé pour la réalisation d’ouvrages en maçonnerie chaînée (confinée au sens de la NF-EN-1996-1) nécessitant des prescriptions parasismiques au sens de l’arrêté du 22 octobre 2010 modifié.Seuls les ouvrages en maçonnerie chaînée peuvent être utilisés pour le contreventement des bâtiments.