Évaluation

Rechercher

Documents

Identification

Titulaire :
DOME SOLAR SAS
3 RUE MARIE ANDERSON
44400 REZE
FRANCE
Formulé le :
08/07/2021
Publié le :
26/08/2021
Situation de l'avis :
Avis limité au : 31/08/2026
Produit / Procédé :
Kogysun +
Groupe spécialisé :
21 - Procédés photovoltaïques
Famille :
Module photovoltaïque rigide en surimposition couverture grands éléments

Description du produit

Procédé photovoltaïque, mis en œuvre en toiture partielle (<K>toujours du faîtage à l’égout</>) ou complète, sur charpente métallique, sur charpente bois, ou sur profils métalliques incorporés et ancrés dans le béton ou la maçonnerie, en remplacement de grands éléments de couverture ( <K>plaques profilées en fibres-ciment ou de plaques nervurées en acier ou aluminium </>).Il est destiné à la réalisation d’installations productrices d’électricité solaire.Il intègre :un (des) module(s) photovoltaïque(s) muni(s) d’un cadre en profils d'aluminium, dont les références et les puissances sont indiquées dans la grille de vérification des modules en cours de validité, téléchargeable sur le site de la CCFAT à la page de la <U>fiche détaillée de l'Avis Technique 21/18-63_V2</>,un système de montage incluant des plaques nervurées en acier permettant une mise en œuvre en toiture des modules posés centrés (cf. Figure 2a) ou non centrés (cf. Figure 2b), en mode "paysage".

Domaine d'application

Utilisation en France métropolitaine sauf en climat de montagne. Les modules photovoltaïques doivent obligatoirement être installés sur des toitures soumises à des charges climatiques sous neige normale n’excédant pas 1 800 Pa, sous vent normal n’excédant pas 1 600 Pa, en respectant les limitations données dans les Tableau 4, Tableau 5, Tableau 6 ou Tableau 7 selon le mode de pose des modules. En fonction des matériaux constitutifs du procédé, les Tableau 1 et Tableau 2 précisent les atmosphères extérieures permises. Mise en œuvre uniquement au-dessus de locaux à faible ou moyenne hygrométrie, sans agression chimique ou biologique, sur des bâtiments ne dépassant pas 12 m de hauteur, ni 40 m de longueur de rampant de toiture, sur toitures inclinées de bâtiment neuf ou existant, autour d’éventuelles pénétrations de toiture, sur pannes métalliques, sur pannes bois, sur profils métalliques incorporés et ancrés dans le béton ou la maçonnerie, en remplacement de plaques profilées en fibres-ciment ou de plaques nervurées en acier ou aluminium, en toiture partielle du faitage à l'égout ou en toiture complète, applicable, en respectant les dispositions du § 2.3.4.1 ou § 2.3.4.2, pour des toitures froides ventilées non isolées ou pour des toitures chaudes sous le champ photovoltaïque avec isolation sur pannes par feutre tendu bénéficiant d'un Avis Technique. Dans le cas d’une installation en toiture partielle, l’emploi du procédé se fait exclusivement dans le cadre d’une toiture froide ventilée non isolée (cf. § 2.3.4). La toiture d’implantation doit présenter un entraxe entre pannes maximum de 2,30 m ou moins conformément aux indications portées dans les tableaux de charges, une seule pente, imposée par la toiture (cf. <K>Tableau 3</>) supérieure à 10 % dans le cas d'une toiture partielle en association avec des plaques nervurées en acier ou en aluminium, supérieure à 21 % dans le cas d'une toiture partielle en association avec des plaques profilées de fibres-ciment, supérieure à 7 % dans le cas d’une toiture complète, la pente minimale pouvant être ramenée à 5 % dans le cas de bacs de sous-face ayant une longueur égale à la longueur de rampant de la toiture et sans pénétration de toiture, inférieure à 30 % pour les rails série S, inférieure à 50 % pour les rails série M. Les modules photovoltaïques doivent obligatoirement être installés en mode paysage, avec une colonne de rail aluminium tous les 1,00 m maximum, sur 4 appuis minimum, reprise par des points fixes tous les 8 m.